Linky, compteur intelligent ?
Partager

Argumentaire anti Linky

Argument hygiène et santé publique
Les infos de conso vont circuler via la ligne EDF par Courants Porteurs en Ligne qui vont se superposer à l’onde sinusoïdale du courant alternatif 50Hz.
Ces CPL sont calés sur une fréquence allant de 9.000 à 10.000Hz.
Ces fréquences CPL du LINKY sont de faible puissance en Watt, d’exposition très brève dans le logement (câbles domestiques non blindés), mais le maillage wifi dans un quartier, collecté par une antenne relais générera des ondes permanentes.dessin_sante

Il n’existe pas encore de réglementation reconnaît l’ANSES et un rapport de l’AFSSET de 2009 préconise de nouvelles études d’impact sur l’organisme.
N’oublions pas que le lien entre l’exposition prolongée aux ondes et les cancers de type lymphomes cérébraux est maintenant acté par les autorités médicales.

Par ailleurs,  quelques % de la population est dite électrosensible, on parle de 1 à 3% suivant le niveau de criticité.

Cette population, déjà agressée par le brouillard électromagnétique (Box Wifi, antennes relais, téléphones fixes en norme DECT) avec migraines ou insomnies pour conséquences, va se trouver encore plus exposée, Linky en rajoute une couche dont les organismes humains pourraient bien se passer.


Argument sécurité
On peut imaginer des hackers s’attaquer aux serveurs qui pilotent 35 millions de compteurs et générer un black out total en coupant les LINKY, ce n’est pas de la science fiction.

ERDF reconnaît quelques départs de feu dus à Linky. On parle de 5 incidents avérés sur une expérimentation Lyonnaise de 100.000 compteurs, c’est déjà trop.

Ramenez ce pourcentage de 0.05% aux 35 millions de compteurs à déployer, je vous laisse faire le calcul du nombre de sinistres potentiels.

 

Argument protection de la vie privée
 A tout moment, votre opérateur de fourniture d’électricité aura beaucoup d’informations sur votre mode de vie, à quelle heure vous vous levez, vous vous couchez. Il saura estimer via le niveau de consommation, le nombre d’occupants du logement, votre taux dessin_hackingd’équipement d’électroménager au travers du cosinus phi.

Ne soyons pas naïfs, ERDF est à même de vendre des données au même titre que d’autres grands acteurs.

Avec quoi, croyez vous que les plates formes de démarchage téléphonique travaillent ? Avec ces fichiers clients qui ont été achetés au prix fort, nouveau business des temps modernes.

 

Argument économique en 4 points
Ces 35 millions de compteurs à déployer d’ici 2021 coûtent au global, pièce et main d’œuvre de pose, 120 € par foyer (info ERDF). N’allez pas croire qu’ERDF et EDF vont le prendre à leur charge et vous en faire cadeau !
La situation économique d’EDF englué entre le coût exorbitant de l’EPR, de ses achats de compagnies à l’étranger et les frais colossaux de recyclage des tranches des vieilles centrales, font que ces millions de compteurs seront payés par les clients.
Alors comment ?

1-Augmentation de 1 à 3 euros sur votre abonnement.

2- Deuxième piste de rentrée d’argent pour EDF, le comptage du Kilo Watt Heure (KWh) en tarif bleu avec intégration du cos phi.

Rappel des différents tarifs EDF en cours :
Tarif bleu allant jusqu’à 60 ampères, non intégration du cos phi dans le calcul de la puissance facturée avec les vieux compteurs (maison ou appartement)
Tarif jaune allant de 60 à 400 ampères, cos phi intègré (PME)
Tarif vert au delà de 400 ampère, cos phi intégré (grandes industries)dessin_facture

Les industriels pour lesquels j’ai travaillé pendant 25 ans, sont très au fait du cosinus phi car il leur est facturé.

Ils ont d’ailleurs des pénalités financières supplémentaires lorsqu’ils descendent en dessous du seuil de 0.7.

Pour éviter cela, certains s’équipent de batteries de condensateurs pour lutter contre le courant réactif.

Mais pour nous, particuliers, concernés par le tarif bleu, qu’en est il ?

Un rappel de cours d’électricité :
La facturation actuelle de la conso électrique en KWh correspond à la puissance consommée par la durée.
En courant alternatif monophasé, la puissance P= tension U x Intensité Ix cosinus phi.
La donnée tension est un constante à 230Volts.

La donnée intensité en ampères est le reflet de votre consommation.

Jusque là, tout le monde suit.

On arrive au point délicat, le cosinus phi qui varie d’un logement à un autre mais disons qu’il oscille entre 1 si vous n’avez aucun moteur d’électroménager asynchrones (rare) et 0.7 si vous faites fonctionner de nombreux moteurs (frigo, congélateur, vmc, lave linge, lave vaisselle, aspirateur.. et les nouvelles lampes basse consommation qui ont un cosinus phi de 0.5, les box internet 0.6).

Bref, ne rentrons pas dans la théorie énergie active et réactive par vecteur mais sachez que le cosinus phi correspond au décalage de l’onde sinusoïdale de l’intensité et de l’onde de la tension.

Si vous n’avez que des résistances en fonctionnement (ampoules à filament et résistances thermoplongeurs de cumulus, de lave vaisselle, de lave linge, radiateurs électriques), votre cosinus phi sera de 1, pas de déphasage entre les 2 ondes U et I.

Par contre, cas plus réaliste, c’est un mix dans le logement de consommation résistive et consommation moteurs et là, le foyer moyen français tourne autour d’un cosinus phi de 0.85.

Jusque là, la facturation en KWh en tarif bleu comptabilisait la puissance sans ce coefficient minorateur du cos phi soit une minoration de votre facture de 15% (pour un cos phi 0.85).

Demain, la facturation en KWh en tarif bleu = U en Volts x I en Ampères x Temps en heures, faisant abstraction du cos phi va mathématiquement faire augmenter toutes les factures de 5 à 20% suivant votre taux de motorisation.

Après avoir vérifié l’information auprès de chargés d’affaires pour des sociétés posant des compteurs pour des locaux tertiaires et domestiques, il m’est confirmé que Linky aura la technologie interne des compteurs de tarifs jaune et vert.

De part la classe des spires toriques plus élevée et de l’électronique embarquée, Linky sait faire le calcul du déphasage entre U et I.

Pour information, chez les industriels, le compteur est à lecture double, puissance avec et sans cosinus phi.
3- La technologie du compteur, va faire diminuer dans votre logement l’intensité maximale de déclenchement du différentiel intégré.

La largesse avec laquelle, nos vieux compteurs coupaient le courant de part sa faible précision, ne sera plus de mise.
Linky coupera à l’ampère près et va, dans certains logements (les clients au maxi du contrat), vous obliger à souscrire un abonnement plus fort en KWh donc plus coûteux chaque mois.

4- Dernier argument économique pour les utilisateurs, les pannes récurrentes du matériel électroménager qui est conçu pour fonctionner avec un onde sinusoïdale « propre et parfaite » à 50Hz.

Dès lors que vous polluez cette onde par des hyperfréquences qui se rajoutent par dessus, les composants électroniques partout présents dans nos appareils d’aujourd’hui le supportent mal et les pannes sont fréquentes.

 

Argument environnemental
Des millions de compteurs en service vont être mis au rebut alors qu’ils peuvent encore fonctionner de nombreuses années.
Quel gâchis de matières premières et d’énergie pour construire ces compteurs inutiles !

dessin_commNe vous faites pas berner par le discours green waching d’ERDF qui jure recycler tous les composants de nos vieux compteurs.

 

 

 

 


Argument qualité-fiabilité du service

L’opérateur fournisseur d’électricité aura la capacité de réaliser des délestages à distance lors des pics de consommation par ces compteurs pilotés.
Concrètement, vous pourrez avoir des coupures d’alimentation en période hivernale.
Des formules de contrats existaient pour les industriels et particuliers sous le nom d’EJP.dessin-ecologis47

Les industriels, équipés d’un groupe électrogène ,basculaient les jours rouges, le coût de leur abonnement s’en trouvait réduit.
Chez les particuliers, la formule TEMPO qui a suivi EJP, proposait une incitation à la frugalité électrique les jours de pics (sans coupure sauvage) :
Période rouge 20 jours par an tarif normal x 10
Période blanche 60 jours par an tarif normal
Période bleue tout le reste de l’année tarif à 50%

Demain avec LINKY, non seulement vous n’avez plus ces gains économiques mais en plus vous avez la coupure sauvage sans être prévenu.

D’un point de vue image de marque pour l’entreprise, ces délestages qui ne sont plus globaux à une zone géographique pour éviter le black out, sont plus invisibles aux yeux des médias.


Argument social

Ce sont des milliers d’emplois d’agents de relevé des compteurs qui vont disparaître.

 

Quels avantages  ?


par Bernard Jourdain
06.82.94.90.76

Pour le client
A ce jour, les informations d’installation du compteur Linky ne donnent pas lieu à des réunions publiques ni de la part du Maire de Niort ni de la part d’ERDF !

Difficile dans ces conditions, pour un client, sans informations préalables, sans pédagogie réelle, de tirer des informations qui puissent lui permettre de mieux comprendre ses consommations.

Le rapport de l’ADEME de juillet 2015, indique même :
« Étant donnée la faible connaissance actuelle des consommateurs de leur consommation d’énergie, et de l’impact sur leur facture que pourraient avoir des actions de MDE, l’ADEME recommande que le déploiement du compteur s’accompagne d’accompagnements individuels, via des outils Internet (plutôt ludiques, par exemple « gamification »), et d’accompagnement par le groupe (opération de type « Défi Famille à Énergie Positive »). Ces dispositifs doivent pouvoir développer la motivation à agir tout en prenant en compte la capacité à agir des ménages. »dessin_facture2

Tout est fait, alors, pour que le consommateur se perde dans une nébuleuse d’offres illisibles. Linky ou pas, le consommateur sera perdu !
De plus, si dans l’avenir chaque fournisseur vient à créer des offres multiples, comment le consommateur pourra-t-il comparer pour choisir son fournisseur !

Dans le cadre de factures impayées le gestionnaire et le fournisseur d’énergie ne vont-ils pas, sur un simple geste à distance, couper plus facilement l’énergie des personnes qui ne régleront pas leurs factures ?

Sur la propriété des données produites par le futur compteur, les clients ne savent même pas que leur accord pour le recueil des données est indispensable. EDRF va-t-il passer au-delà de ces accords pour gérer les données ?

Le consommateur pourra soi-disant consulter ses consommations, mais à quel coût ? Le client qui ne pourra ou ne voudra pas payer un service supplémentaire ne pourra pas accéder à ces infos. C’est dommage, c’est un des services mis en avant pour l’installation de ce compteur.

La non information mise en place par ERDF et EDF sur les compteurs intelligents ne poussent pas les citoyens à s’intéresser aux sujets de l’énergie, bien au contraire.

Pour le gestionnaire de réseau
On nous dit que le gestionnaire pourra adapter sa production grâce à une connaissance plus précise des consommations voir quasi instantanée. Mais comment de manière quasi instantanée le gestionnaire pourra démarrer une centrale thermique au gaz ou au charbon ou bien une centrale nucléaire pour produire de l’électricité ? Cela semble impossible !

Mais au lieu d’investir plusieurs milliards dans les compteurs Linky, n’aurait-il pas été plus intéressant d’améliorer l’entretien et la qualité du réseau de distribution existant ? Ces dernières années les départements d’Aquitaine se souviennent des communes et administrés qui sont restés plusieurs jours sans électricité suite à des tempêtes, enfouir des réseaux afin d’éviter des dégâts serait par exemple assez judicieux.

Linky permettra-t-il vraiment de gérer l’intégration des énergies renouvelables sur le réseau d’électricité ?
Là encore les questions restent en suspens.

On sait que l’arrivée des productions individuelles perturbent le réseau en général en terme de gestion globale et là d’un coup d’un seul, on nous dit que Linky va résoudre les problèmes. N’est-ce pas là encore une idée qui permette simplement de « vendre » ce compteur sans améliorer la situation des injections des petites productions dans le réseau ?

Les investissements réalisés bénéficient à qui ?
EDRF et EDF pour un investissement qui s’élève à plusieurs milliards d’euros, mais payé par qui ?
EDF, plutôt en difficulté, ou bien, à terme par le consommateur via des abonnements plus chers et des factures plus importantes ?

Pour savoir qui paie la facture finale d’installation, là encore le manque de réunion et de concertation ne permettent pas de répondre à ces questions.


Un nouveau réseau de relais et d’antennes mobiles créé dans les quartiers

Quand on parle de réseau, ERDF devrait aussi nous indiquer le développement dans les rues et les quartiers des implantations de relais, de concentrateurs et autres antennes mobiles pour faire circuler les informations issues des compteurs vers les ordinateurs d’ERDF. N’est-ce pas là encore un manque d’information de la part du gestionnaire du réseau ?dessin_sante2

Le gestionnaire de réseau ne devrait il pas déclarer l’installation de ces appareils ou antennes à la mairie afin d’en avertir les habitants comme le ferait un opérateur de téléphonie mobile ?

Quels seront les coûts d’entretien de ce nouveau réseau informatique qui sera développé ?

Au vu de l’obsolescence des appareils informatiques on peut supposer que la durée de vie de ce compteur est forcément limitée ! Bref la durée de l’amortissement ne sera pas égale à sa durée de vie ! Mais qui va payer ?

Responsabilité en cas de problèmes techniques au sein des habitations
Qui après la pose d’un compteur Linky devient responsable des dégâts si cela arrive dans les habitations ?
Est-ce ERDF en tant que gestionnaire du réseau ?
Est-ce le maire de la ville en tant que propriétaire du réseau ?

Certaines assurances aujourd’hui n’assurent plus le risque dû aux champs et aux ondes électromagnétiques. Si le compteur Linky produit des champs électromagnétiques et perturbent les appareils dans les habitations, qui en seront les responsables des dégâts occasionnés ?

C’est avec toutes ces interrogations que le début de la concertation doit se mettre en place auprès de chacun des citoyens.
C’est aussi un vrai débat sur le service public de l’électricité.

EELV redemande régulièrement aux élu-e-s des collectivités concernées de mettre en place des réunions d’informations et de concertations sur le déploiement de ces nouvelles installations.

EELV est à la disposition des citoyens pour les accompagner dans leurs réflexions sur ces nouveaux compteurs.
N’hésitez pas à prendre contact avec nous par mail ou par téléphone

 

 

Se documenter Agir Dans les médias
SantéPublique Editions Contacter le collectif79 contre Linky  

Nancy : Linky fait disjoncter le porte-monnaie

Refus de Linky et Gazpar par les communes Pétition à adresser à Ségolène Royal Reportage France 3
Robin des Toits Lettre au maire de Niort NR 26 avril 2016
20 Minutes – Les risques de Linky Courrier type de refus
Ne vous laissez pas désinformer ! Communiqué EELV79
Quand le hacking mène au black-out Communiqué Ligue des Droits de l’Homme 79
Niort : contestation compteurs Linky
Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse
Fiche FEVE
LDH : Un compteur qui en dit beaucoup sur notre vie privée

 

 

Enregistrer